Rechercher
  • Nathalie Bourrel - Bulle De Coaching

Sortir de sa zone de confort, c'est ouvrir le champ des possibles !!

Dernière mise à jour : 27 mars




#Que signifie "zone de confort" ?

La zone de confort est un état psychologique dans lequel une personne se sent à l'aise. Dans cette zone, elle peut garder le contrôle tout en éprouvant un faible niveau de stress et d'anxiété.


Bardwick définit le terme comme « l'état comportemental d'une personne qui choisit de vivre dans une position neutre d'anxiété. ».

Brown le décrit comme « l'espace où notre incertitude, le manque et la vulnérabilité sont réduits au minimum et où nous croyons que nous aurons accès à suffisamment de nourriture, d'amour, d'estime, de talent, et de temps. Où nous avons le sentiment d'avoir un certain contrôle. ».


#Pourquoi sortir de sa "zone de confort" ?

Nous avons tous certaines attentes et ambitions concernant notre vie personnelle et/ou professionnelle. Des rêves à réaliser, des objectifs de carrière. Pourtant, nous ne nous donnons pas toujours les moyens d’avancer dans la bonne direction, nous restons souvent au stade des “si seulement…”, des “j’aimerais…”.


Or, c’est dans l'action que se trouve la clé du changement, mais son exécution exige de réaliser certains efforts, c'est ce que l'on appelle "sortir de sa zone de confort".

Sortir de sa zone de confort est un passage obligé vers le changement : à un moment donné, il est impératif de se lancer dans l’inconnu et relever de nouveaux défis pour progresser.


Einstein disait : “La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.” Si l'on fait le parallèle avec la zone de confort, nous pourrions reformuler ainsi les paroles d'Einstein : “La folie, c’est de rester bien au chaud dans sa zone de confort et de s’attendre à atteindre ses objectifs”.


#Comment sortir de sa "zone de confort" ?


1. Arrêter d’appeler cette zone « zone de confort »


POURQUOI ?

  • Parce que ce n’est pas une zone de confort, c’est plus une zone d’habitude, de routine

  • Parce qu’en l’appelant ainsi, cela ne donne pas envie d’en sortir

2. Donner un nom qui va nous pousser à aller voir à l’extérieur de cette zone :

  • Pourquoi ne pas l’appeler « zone de tous les possibles » ?

3. Se préparer à faire des efforts :

  • Cette zone est remplie de toutes nos habitudes que nous réalisons sans effort

  • Ce qui se trouve à l’extérieur est totalement nouveau et s’y adapter nécessitera du travail

  • Cela constitue une nouvelle étape dans notre vie

4. Accepter d’affronter ses peurs :

  • Comme le première fois que vous avez commencé à conduire ou à faire du vélo, ou lors de votre premier rendez-vous amoureux

  • Vous l’aurez compris, ce qui ne vous fait pas peur fait partie de votre « zone de ROUTINE», n’attendez pas que la peur disparaisse, cela n’arrivera que si vous osez l’affronter !!


8 vues